Accueil / Ga'qan
 /  L'auteur / Etlogteg
  /  Lexique Mi'kmaw / Mi'kma'wisimk
  /  Prénoms amérindiens / L'nu milui'tatl
  /  Le mot désignant la femme en 140 langues amérindiennes / E'pit tan 140 L'nu'esit
  /  Les Indiens d'Amérique avant l'arrivée des Européens / Inuwi't'g A'tugwaqann
  / Lois sur les Indiens / Ganata tplutaqann
  /  La médecine des Amérindiens / Nepiteget
  /  Astrologie amérindienne (Roue de Médecine) / Milgwija'sit
  /  Les Amérindiens acteurs / Ta'n puskelukwet
  /  Recettes amérindiennes / L'nu etlogteg
Nouveau >  /  Héritage génétique autochtone / L'nu ta'n telwo'gmawtultimg
  /  Indiens non inscrits et Métis / Mnaq L'nu aq Aqadagutk
  /  Vos commentaires / Gegina'matimgewei egitmu's'p


Visitez mon autre site - Pjila'tigw angam

 

Homme Médecine - Medicine Man - Pouwowin

 


Gtigi sa'se'wa's'g:  Keptekewiku's 12 2015  Dernière modification:  12 décembre 2015



Guérisseur du corps et de l'esprit (Medicine Man)  /  Nepiteget (Pouwowin, Sa'ya)





Le terme "médecine"

Le terme «médecine», tel qu'il s'applique aux traditions amérindiennes, tend à sembler un peu trompeur. 
Son origine est en fait une corruption du mot 'Midewiwin' (mih-day-i-win), le nom de la Grand Medicine Society des Anishinabe, 
nom aussi donné à la "sorcellerie" par les missionnaires. 
Cette société qui existe aussi chez les autres peuples Algonquiens comme les Algonquins, les Ojibwe, Saulteux, 
ainsi que les peuples Algonquiens dans le Nord des Prairies et chez certains groupes de la zone subarctique de l'Est.

De cette corruption, nous dérivons le mot «médecine», qui se réfère aux herbes curatives traditionnelles et à de nombreux aspects des pratiques spirituelles. 
De ce mot dérive également le terme «homme de médecine», qui, dans l'utilisation populaire est devenu un terme de capture pour quelqu'un qui est bien informé 
sur les remèdes à base de plantes traditionnelles, ou qui réalise certaines cérémonies spirituelles.




V
éritables termes utilisés pour décrire «l'Homme-Médecine» ou la «Femme-Médecine»  c
hez les Nations Amérindiennes

Il existe de nombreuses langues amérindiennes au Canada et aux U.S.A., 
aucune utilise le mot "chaman" sauf en présence de touristes.

Chez les Nations du Canada et des U.S.A. on utilisera le véritable terme pour désigner celui ou celle qui pratique la guérison amérindienne: Guérisseur, Homme-médecine, Femme-médecine,  Gardien de la tradition orale, Gardien du savoir, Medicine Man, Medicine Woman, Healer, Knowledge Keeper,  Metewin, Mitewiwin, Mite, Mide, Mide Priesthood, Prophetess of Che-moi-che-goi-me-gou, Metais, Waubonos, Wâbano, Mitekwe, Chees-a-kees,  Mashikikiiwinini, Mashkikiikwe,
Nepiteget, Pouwowin, Puion, Booin, T'moin, Sa'ya, Metewa, Medaw, Medawlinno, Medawlinno-skwa, Medawinno, medawlinnoak, Medawlinnoid, Ka.kwuha.pa.tak, Mitewiw  Etc.

On ne dit pas "chaman" en langue Lakota mais plutôt "Wichashawakan" (Dictionnaire Lakota disponible - Voir la page Troc) ou encore « p'ejuta wic'asa » (tiré du dictionnaire English-Lakota Dictionary, Bruce Ingham - publié en 2001
On ne dit pas "chaman" en langue Dakota mais plutôt "Peœuta wiçaßta" (Vérifiez vous-même le dictionnaire Dakota)
.
On ne dit pas "chaman" en langue Ojibway mais plutôt "Mashikikiiwinini" (Dictionnaire Ojibway disponible - Voir l'offre au bas de la page) On ne dit pas "chaman" en langue Cherokee mais plutôt "Didanvwisgi". (Vérifiez par vous-même le dictionnaire)
On ne dit pas "chaman en langue Lenape mais plutôt "Wèlathakèt" (Vérifiez vous-même le dictionnaire)


Quelques exemples:

(Tiré du dictionnaire English-Lakota Dictionary, Bruce Ingham
- Publié en 2001)


(Tiré de Lixique de la langue Algonquine 1886 - Disponible en format PDF sur ce site.  Consultez la section «Troc» plus bas sur cette page) 



(Tiré du «Dictionnaire français-algonquin».  Disponible en format PDF sur ce site.  Consultez la section «Troc» plus bas sur cette page) 

 
                                     

 

(Tiré de Ojibwe_Beginner_Dictionary - Disponible en pdf- Troc ou Contribution volontaire -Voir plus loin sur la page)




(Tiré du «Dictionnaire de la langue Cris» disponible en format PDF sur ce site.  Consultez la section «Troc» plus bas sur cette page) 




(Tiré du «Dictionary of The Micmac Indians» disponible en format PDF sur ce site.  Consultez la section «Troc» plus bas sur cette page) 




Formation


C'est
grâce à ce mélange de savoir et d'astuce que les sorciers réussissent à devenir chez certaines tribus des personnages considérablesLes femmes même exercent parfois ce sacerdoce magique. Leur organisation nerveuse, plus facilement excitable, les rend plus propres au métier de devin et d'enchanteur.

Un enfant, un adolescent ou même un homme plus âgé peut s’engager dans la voie chamanique par la transmission héréditaire  (en ligne masculine ou féminine), s'il possède des affinités naturelles et héréditaires, la plupart du temps à la maturité.  Il y a élection si plus d'un ou d'une manifeste des habilités.   Tout «Homme-Médecine» ou toute «Femme-Médecine» est formé par un Ancien, cette formation s’achevant sur une cérémonie qui confirme son statut.
 
De l’élection à l’initiation.  Des signes s’accumulent jusqu’à ce que survienne un phénomène marquant comme un évanouissement prolongé, une « quasi-mort », un « renversement », durant lesquels un esprit affirmera plus clairement sa présence.  Ou bien il s’agira d’une vision. Où apparaîtra enfin un être susceptible de confirmer l’élection.  

«L'Homme-Médecine» ou la «Femme-Médecine»
confirmé sera ensuite mis à l'épreuve en étant convoqué auprès d'une personne en
crise, jouant le rôle de témoin et d’expert.  Pour émettre son diagnostic «L'Homme-Médecine» ou la «Femme-Médecine» se mettra d’abord en relation avec le des Esprits. Car ce n’est pas en son nom, mais aux noms des Esprits qu'il parlera.  Commencera ensuite une série d’actes rituels initiatiques si la réponse apportée par ses Esprits auxiliaires est positive.

Un Ancien lui apprendra le savoir, les attitudes et  les techniques associés à sa future fonction, par exemple la manipulation de substances ou d’objets spéci fiques, la production ou la « domestication » d’images mentales ou d’hallucinations auditives.  Elle peut être accompagnée de nombreuses épreuves, de restrictions alimentaires, même de restrictions sexuelles, etc.


En d'autres mots... 
On ne devient pas "Chaman" comme par enchantement après avoir lu des livres sur le sujet, ou en se procurant et frappant sur trois sortes de tambours dits "chamaniques" sur le bord de l'océan, ou en se procurant des vêtements "d'indiens", ou en se mettant un bandeau autour de la tête (dans les films de cowboys, les bandeaux servaient aux faux indiens à tenir leurs perruques) ......et même si on adopte un surnom amérindien tiré d'un film de cowboys. 
(je vous suggère fortement de lire la page  http://www.astrosante.com/prenoms_amerindiens.html




Perte de l'Égo

Que ce soit en Amérique du Nord, en Afrique, aux Îles-de-la-Réunion, en Asie centrale ou ailleurs, 
l'apprentissage chamanique est une longue phase de purification et de perte de l'Ego.
Celui qui juge ou critique les autres, ou celui qui prétend tout connaître ne répond pas à ce critère.
(je vous suggère fortement de lire la page  http://www.astrosante.com/chaman.html

Mut tl'ta'siw 'ms't goqwei geitu'n  /  Ne vous croyez pas les plus sages



Règle de base d'un «Guérisseur du corps et de l'esprit»

Première règle de base:  Un véritable «Homme-Médecine» ou la «Femme-Médecine» ne recherche pas le pouvoir de guérir pour son bénéfice personnel
Son savoir, plus qu’une médecine naturelle efficace, est une philosophie de vie.


Le role du «Guérisseur du corps et de l'esprit»

Chaque individu est responsable de conserver l'équilibre de son corps et de son esprit.  Préventive plus que curative, la médecine traditionnelle fait partie de la vie de tous les jours.  Le rôle de «l'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine» est de soigner le malade et non pas la maladie, car faire disparaître les symptômes n'élimine pas la source du mal.

«L'
Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine», personne sage et initiée, établit les liens entre les quatre composantes d'une personne, le physique, le mental, l’émotionnel et le spirituel, et aide l'individu et la communauté à comprendre les messages des esprits.

La médecine amérindienne se distingue de la guérison, qui ne se limite pas au simple traitement de la maladie. La relation de guérison repose sur une série de vertus : respect, humilité, compassion, honnêteté, vérité, partage, accueil et amour divin.

On aura recour à «L'
Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine» aussi bien pour les maladies de du corps que pour les maladies de l'esprit.  Faisant office de chirurgiens, ils savent réparer un os brisé ou coudre une plaie.  «L'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine» peut aussi prédire le temps qu'il fera, savoir si une 
région sera bonne pour la chasse et prévoir les dangers à venir.  «L'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine» a aussi le rôle de présenter au Créateur le dernier né à l'équinoxe du printemps.

«L'
Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine» (Gardien du savoir / Knowledge Keeper) a aussi un rôle particulier.  Il ou elle détermine quand sera le «Stigi na'gwegwimpk» (Dernier Jour de l'An).  Dans le calendrier traditionnel de 13 mois lunaires ayant chacun 28 jours il existe un jour supplémentaire entre le mois de Nipnikús (Lune des feuilles épanouies) et le mois de Apunknajit (Lune de la pleine force du soleil).  Ce jour porte le nom de «Stigi na'gwegwimpk».  C'est un jour de repos et de célébrations.

Aussi, il est ajouté un jour supplémentaire tous les quatre ans 
le lendemain de «
Stigi na'gwegwimpk» (Dernier Jour de l'An).





Cercle de guérison

Le cercle de guérison est dirigé par le ou la
Sa'ya (Homme-Médecine ou Femme-Médecine)
Un cercle de guérison est une réunion qui a pour but de guérir des blessures physiques, émotionnelles et spirituelles.  Les cercles de guérison aident les gens à se confier à leur communauté, qui est souvent une grande source de soutien.

Chaque personne a la possibilité de parler. 
Un objet symbolique lui donne la parole, souvent une plume d’aigle lui est remis.    Cette personne passe ensuite la plume à la personne dans le cercle qui désire parler.
Et ainsi de suite.


Les pratiques de guérison traditionnelles


La plupart des Aîners sont guérisseurs et forme la société des «L'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine».

Les pratiques de guérison des Amérindiens sont une approche holistique à la santé visant à améliorer le bien-être psychologique et spirituel qui regroupent des remèdes à base de plantes médicinales combinés à des pratiques de guérison traditionnelles comme des rituels, des cérémonies particulières, des chants, de la musique, de la danse, 
des traitements de maux physiques par des remèdes à base de plantes et de produits d'origine animale.  La sagesse accumulées des Anciens et le conseling en font aussi parti.

Le ou la Sa'ya (Homme-Médecine ou Femme-Médecine) qui se spécialise dans cet art devient maître en ce qui a trait à l’énergie vitale.  Il ou elle met l’accent sur les plantes médicinales et leurs propriétés. Seront particulièrement étudiés les rituels qui sont directement reliés à l’équilibre du corps et de l'esprit et au maintien de la santé. 



(Tiré de Medicine Man of Apache - Livre disponible /Voir détails au bas de la page)


L
e ou la
Sa'ya (Homme-Médecine ou Femme-Médecine) utilise d'abord la pipe sacrée pour se présenter et présenter  le malade à son Créateur.  Les prières seront transmises dans la fumée du tabac  et emportées vers le monde des esprits.  Le consultant sera ensuite purifié.  Pour la prurification rituelle, on utilisera le Foin d'Odeur ( Sweet Grass) qui est la plante sacrée liée au nord. Pour attirer de l’énergie, des émotions et des sentiments positifs, et pour l’équilibre, ce sera le tabac, le thuya (cèdre blanc), la sauge sauvage.  Le tabac est la plante sacrée liée à l'est. Le thuya est la plante sacrée liée au sud.  La sauge sauvage est la plante sacrée liée à l'ouest.  La sauge est particulièrement utilisée pour purifier le physique, le mental et le spirituel de l'individu.  Cette plante confère la force, la sagesse et la clarté d’intention.  C’est une médecine purifiante puissante qui éloigne les énergies négatives.  


(Tiré de «Practice of medicine by Canadian Tribes» - Livre disponible /Voir détails au bas de la page)


L'Homme Médecine et la Femme Médecine, forts d’une pratique millénaires, ont appris à maitriser les plantes médicinales et leurs pouvoirs médicamenteuses et magiques.  De nombreuses herbes médicinales peuvent être utilisées pour guérir le mal.  L'Homme Médecine ou la Femme Médecine a toujours à porté de la main le Ulqwandu qui est un mélange des sept herbes médicinales.  La médecine amérindienne comprend un  grand nombre de remèdes traditionnels, dont beaucoup forment la base même de traitements pharmaceutiques qui font  partie intégrante de la médecine conventionnelle.  Les remèdes à base de plantes médicinales peuvent 
être employés sous diverses formes comme le thé, les teintures et les onguents.

Les «Hommes-Médecine» ou «Femmes-Médecine» utilisent depuis des siècles des ingrédients actifs contenus, dans certaines espèces de saules, tel le saule blanc, afin de soulager la douleur ou réduire la fièvre.  Ceux-ci contiennent entre autre de la  la salicine, un ingrédient soulageant la douleur.  La décoction d’écorce et d'aiguilles de sapin ou de pin est utilisée pour en faire un tonique, riche en vitamine C.  Les feuilles de saule sont utilisées pour réduire les verrues.

Remarque importante:  Les pratiques de guérison traditionnelles suggérées par un guérisseur sont habituellement sécuritaires.  Cependant, certains remèdes à base de plantes médicinales, peuvent interagir avec des médicaments d'ordonnance, et même des médicaments en vente libre ou suppléments alimentaires.  Rien de tel que la communication pour éviter les interactions néfastes des PSN avec les médicaments.Il est recommandé de toujours informer l'Homme-Médecine ou de la Femme-Médecine des médicaments d'ordonnance ou en vente libre que vous prenez, ainsi que des suppléments ou produits naturels.  Aussi, il est recommandé d'informer votre médecin ou votre pharmacien des remèdes traditionnels que vous prenez.


Quelle que soit la nation, l'homme ou la femme-médecine porte un costume particulier lors de sérémonies. 

(Tiré de Medicine Man of Apache - Livre disponible /Voir détails au bas de la page)



La suerie

Au cercle de guérison peut s'ajouter la suerie dans une cabane à suer, un sauna cérémonial et spirituel qui sert à la guérison et la purification.  La transpiration permet de nettoyer (purifier) et de guérir. 
«L'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine» peut utiliser le hochet pendant une cérémonie de suerie afin d'invoquer les esprits des quatres coins cardinaus pour aider à la guérison physique et spirituelle.  La suerie peut être pratiquée seule ou avant et après d'autres rituels importants.

Après la sudation, on enveloppe le malade dans une peau épaisse pour éviter le refroidissement.


(Tiré de «Practice of medicine by Canadian Tribes» - Livre disponible /Voir détails au bas de la page)


Le tambour

«L'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine» frappe le tambour, symbolisant les battements du coeur mais aussi l'ouverture de l'esprit, ce qui aide l'officiant est les personnes présentes à pénétrer dans un état second au cours duquel ils traverse le tunel qui débouche dans l'autre monde.  Là ils trouvent des alliés, de formes animales, qu'ils ramènent avec eux afin de récupéer la force, le pouvoir ou la santé qu'ils recherchent.    


Le jeune

Le jeûne peut être conseillé par
«L'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine».  Le jeûne est une des nombreuses façons de prendre part à une expérience spirituelle. 
Le jeûne peut se poursuivre pendant une ou plusieurs journées.


La recherche de la vision
(Cette cérémonie est tenue par les nations algonquiennes et siouannes)

L'individu se prépare à sa recherche de vision tout au long de l'année précédent la cérémonie.  L'année suivante il se rend à un endroit sacré et jeûne pendant quatre jours, 
en quête de vision et des directives pour sa vie.  Un Ancien ou «l'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine» peut ensuite interpréter la vision.


La cérémonie du mariage

«L'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine» célébre le mariage en communion avec la nature et tous éléments qui en font parti (visibles ou invisibles).   Cette cérémonie sacrée concrétise l’union des époux qui se sont choisis pour avancer ensemble sur le chemin de la vie.  La cérémonie se fait la plupart du temps dans la nature, 
ou peu se faire dans une grande salle. Lors de l’échange des vœux, une offrande sera réalisée par les mariés et leurs invités afin d’attirer la joie, l’abondance, l’amour et la fertilité. Une offrande sera ensuite présentée au Créateur et à la Terre Mère pour que cette union soit bénie.

   
Cérémonie du décès


Lorsqu'une personne décède, la tribu et «l'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine» accompagne son esprit vers le monde sous-terrain par une cérémonie. Le défunt est enterré avec ses biens qui lui seront utiles dans l'autre monde.  Les esprits vont poursuivre leur vie ailleurs.  Chez les Peuples algonquiens, après l'enterrement, «l'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine» construit une «maison de l'Esprit» et y met une «assiette de l'Esprit» afin d'abriter et de nourrir l'Esprit qui se prépare à partir pour la «Terre des Esprits».  Sont enterrés avec le défun un sac de médecine, un bol et une cuillère ainsi qu'un peu de nourriture, de tabac et un calumet afin que l'Esprit puisse participer au «Festival des Esprits» au cours duquel il sera accueilli dans la «Terre des Esprits».  Les membres de la famille peuvent couper leur cheveux en signe de deuil.  Pendant les quatre jours suivant l'enterrement, la famille et les membres de la collectivité entretiennent un feu.  


Interprétation des rêves

Le rôle de l'interprétation des rêves revient à
«l'Homme-Médecine» ou de la «Femme-Médecine».  Chez la plupart des peuples amérindiens on croit que les rêves sont très importants, et peuvent prédire l'avenir.  On croit que les choses de notre profond intérieur sont parfois exprimées dans les rêves.  En agissant selon ses rêves, la santé du corps et de l'esprit en est favorisé.  On croit que les rêves pourraient même causer des maladies si n'étaient pas traités correctement. 





Le néo-chamanisme du XXe siècle et XXIe siècle

Le terme « chamane » est introduit en Europe vers la fin du
XVIIe siècle. Il est emprunté au peuple Toungouses de l'ancienne Sibérie.  À cette époque le chamanisme consistait en une procédure de médiation rudimentaire en relation avec l'homme ainsi que ses relations.  

L’émergence du néo-chamanisme actuelle coïncide avec le courant spirituel occidental du XX
e siècle, caractérisé par une approche individuelle et collective de la spiritualité.  
L'époque Nouvel Âge (New Age) refait alors apparaître en force le terme «chaman» en Amérique du Nord, en Europe et en France.

Les termes « chaman » et « chamanisme » tels que véhiculé par plusieurs sont totalement étrangers de la véritable tradition amérindienne.  Au cours d’une séance de guérison, les approches du chaman sibérien et d
e «l'Homme-Médecine» ou la «Femme-Médecine» amérindien sont totalement différentes.




Le terme "chaman" est très vendeur !
Ne confondez pas «Homme-Médecine» ou «Femme-Médecine» et le «néo-chaman» qui utilise ce qui s'apparente à un rituel amérindien, disant être transmetteur héréditaire de l'énergie universelle

Pas si nombreux sont les véritables «Hommes-Médecine» ou «Femmes-Médecine».  Nombreux cependant sont ceux qui prétendent avoir reçu l'enseignement d'un Ancien.
D'autres vont jusqu'à affirmer avoir été initiés au cours d'un "songe" !!!
On voit apparaître des "formations" de chamanisme soit disant amérindien via Internet !!!
Certains vont jusqu'à offrir des services chamanique "à distance" via skype !!! 
(C'est à se demander si le consultant est purifié en recevant la fumée de sauge via e-mail)  
Certains prétendent même pouvoir influencer des changements "génétiques" en "reprogrammant" l’ADN !!! 
(La médecine moderne n'y arrive même pas !!!) 
En résumer, n
e confondez pas «con man» et «chaman»  :)


Les pratiques "d'inspiration amérindienne" ne sont pas toutes amérindiennes

«L'Homme-Médecine» ou la «Femme-Médecine» ne pratique pas le «Reiki» «L'Homme-Médecine» ou la «Femme-Médecine» ne pratique pas la «Thérapie énergétique»
«L'
Homme-Médecine» ou la «Femme-Médecine» ne pratique pas le «Channeling».  Etc. Bien sûr, ne pas être «Homme-Médecine» ou «Femme-Médecine» amérindien n'enlève pas le talent ou la connaissance que cette personne a sans doute.


Que dire des Astrologies Amérindiennes proposées un peu partout sur Internet ?

L'Astrologie Amérindienne est une création relativement récente (début XXième) alors que la façon amérindienne qui n'a rien d'une astrologie est millénaire.

En ce qui concerne les Animaux Totems que nous découvrons sur les sites et blogs à travers Internet...
D'abord pour que ce soit les mêmes Animaux Totem partout dans le monde...il faudrait que ces animaux soient présent partout dans le monde.
(comparez la superficie de la France (643 801 km²) à celle du Canada (9,985 millions km²) et celle des USA (9,834 millions km²).
Dites-vous que les Amérindiens sont répartis partout en Amérique du Nord.

Certaines de ces astrologie soit disantes amérindiennes propose comme Animal Totem...
- le Pivert qui n'existe pas ni en Amérique du Nord, ni en Amérique Centrale, ni en Amérique du Sud (c'est donc un Animal Totems de Chaman d'Europe)
- Il n'existe pas de pivert en Amérique du Nord, c'est donc un Animal Totems de Chaman d'Europe.
- le Serpent qui ne se trouve pas partout en Amérique du Nord, ils se trouvent seulement dans les régions très chaudes, donc dans la partie plutôt au sud USA.
- l'Oie des Neiges se trouve uniquement au nord et à l'est de l'Amérique du Nord et plutôt sur la côte.



Pour vous aider dans votre réflexion...

 

Pivert   

Image tirée de      http://www.oiseaux.net/oiseaux/pic.vert.html                                       

            

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tiré de  http://www.hww.ca/fr/faune/oiseaux/la-grande-oie-des-neiges.html 

 

Aires d'hivernage
Aires de nidification 

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Oie_des_neiges       

 



____________________________________

 

 

Vous désirez savoir quel est votre Animal Totem?

Un don selon votre bon coeur serait apprécié.



 _________________________


Vous désirez une interprétation de votre Roue de Médecine?
Référez-vous à http://astrosante.com/roue_de_medecine.html pour plus de détails 

Une interprétation de la Roue de Médecine peut comprendre 20 pages de format A4

Elle est livrée par courrier électronique sous format PDF.

Il suffit de me fournir vos coordonnées natales: Jour/mois/année/heure de naissance*.

*Pourquoi ces coordonnées? Parce que le solstice d'été n'est jamais à la même heure et que la date varie, ce qui influence le débuts de chacun des autres mois lunaires.

Veuillez noter que ce service n'est pas offert à la fin décembre et au début janvier.


Votre contribution: 50$ CAD.  Veuillez utilisez les services sécurisés de PayPal


Et

 La livraison de l'interprétation PDF de votre Roue de Médecine se fera par courrier électronique dans les 7 jours suivant ma réponse confirmant la réception de votre contribution 
ET des coordonnées nécessaires à cette interprétation.

L'adresse électronique fourni par PayPal sera celle que j'utiliserai pour vous expédier par courrier électronique 
le code nécessaire pour le téléchargement du document choisi.